Ne pas mettre tous les œufs dans le même panier

Connaissez-vous la signification des codes imprimés sur vos œufs ? La date de péremption, tout le monde connait, mais le code juste à côté ? Il s’agit d’un marquage qui trace les conditions dans lesquelles l’œuf a été pondu.

Code 3 : la poule en cage, en batterie. La poule dispose d’un espace de la taille d’une feuille A4, a le bec coupé, ne mets jamais une patte dehors et ne voit même pas la lumière du jour. 68% des œufs proviennent de ces malheureuses poules.

Code 2 : la poule élevée au sol. Ça revient exactement au même sauf qu’on n’empile pas les cages et que les poules disposent – grand seigneur – de deux feuilles A4 pour s’ébattent. 6% des œufs sont concernés, quitte à faire de l’industriel, autant empiler, hein ?

Code 1 : la poule n’a toujours pas beaucoup de place (2 à 3 feuilles A4) à l’intérieur du poulailler, mais à cette fois accès à un espace extérieur (4 à 5m² par poule, mais comme elles sont beaucoup, l’espace total est grand). Elles voient enfin la lumière du jour !

Code 0 : les œufs bio. Les conditions d’élevages des poules sont sensiblement les mêmes mais on a en plus une garantie concernant leur alimentation, 90% végétale au minimum (une poule n’est pas végétarienne, elle mange des protéines animales, sous forme de vers de terre en temps normal, mais dans l’industrie ont leur donne plutôt… du poisson). 40% au moins de leur alimentation doit être produite de manière locale.

La France n’interdit pas le débecquage (le fait de couper la pointe du bec des poules à la naissance) même en bio. Mais c’est un fait moins systématique dans les élevages en plein air car l’espace diminue l’agressivité des poules entre elles.
Quels que soit le code, les poussins mâles sont exterminés (broyés ou gazés) car le consommateur ne veut pas acheter de coq ou de coquelet et préfère de beaux filets de poulet (de poule donc) bien dodus.

Vous choisissez vos œufs à code 0 ou 1, vous voilà – partiellement- rassurés, ouf. Sauf que… vous consommez probablement nettement plus d’œufs code 3 en réalité ! Comment est-ce possible ? Les aliments transformés. Pâtes aux œufs frais, biscuits secs… à moins que cela soit explicitement indiqué sur l’emballage (ça arrive, mais rarement) ce sont des œufs de poules élevées en batteries. La seule solution pour lutter contre les conditions choquantes de l’élevage en batteries est donc de se tourner vers les produits bios qui de fait, auront forcément été réalisés à partir d’œufs code 0.

Sources :  { ecologiesurleweb.free.fr }

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s